Oeil Hypermétrope

Un oeil hypermétrope est un oeil qui a une défaillance visuelle provoquant une vision brouillée en vision de près.
Cette hypermétropie peut provenir de deux facteurs:

  • Une malformation du cristalin qui, de part sa forme trop plate, n’est pas assez convergent.
  • Un oeil trop court.

Pour une hypermétropie faible, l’oeil à tendance à s’accommoder sans gêne visuelle prononcée.
En ce qui concerne une forte hypermétropie, l’effort d’accommodation plus important peut provoquer une sensation de fatigue, des maux de tête, et une gêne visuelle.

En fait il existe trois différentes hypermétropies :

  • Une « faible » de 0 à 8 dioptries souvent détectée à la quarantaine.
  • Une « moyenne » qui se situe à peu près entre 2 et 8 dioptries.
  • Une « forte » qui se situe elle au delà de 8 dioptries et jusqu’à 20 à dioptries pour les plus fortes.
Oeil hypermétrope
Oeil normal et oeil hypermétrope non corrigé

Les signes de l’hypermétropie

En ce qui concerne une faible hypermétropie, elle ne se déclarera qu’à la quarantaine, l’accommodation étant généralement suffisante jusqu’à cet âge.

Pour ce qui est d’une forte hypermétropie, les signes apparaissent dès l’enfance : maux de tête, larmoiements, picotements suite à une lecture prolongée ou après que votre enfant soit resté longtemps devant la télévision.
Les professeurs peuvent également vous aider à détecter ces signes de fatigue visuelle, n’hésitez pas à leur demander.

Vision normale

Pour un œil « normal », c’est à dire qui ne présente pas de défaut de vision, l’image d’un objet observé se focalise sur la rétine quelle que soit la distance de l’objet. Ceci grâce à l’accommodation du cristallin, très souple, qui se déforme.

vision normale

Accommodation (du cristallin)

Faculté qu’a ce dernier à adapter ces particularités géométriques afin de permettre une bonne focalisation.

Méthodes de correction de l'hypermétropie

Correction par lunettes

Pour la correction de l’hypermétropie, les verres sont plus épais au centre que sur les bords. Grâce à cette forme ils vont canaliser la vision de sorte que la focalisation soit bien sur la rétine.

Verres minéraux:
Les plus anciens, ils ont la faculté de résister aux rayures et ont la capacité de foncer en fonction de la luminosité. En revanche, ils sont cassables et sont relativement lourds.

Les verres organiques:
Les verres en « plastique » sont très largement prescrits car leur particularité est leur légèreté et leur résistance aux chocs. Par contre, ils sont sujets aux rayures.

Les verres composites:
La dernière génération de verres est un alliage de matière composite et de verre minéral. Ils associent les particularités du verre minéral à la légèreté et à la rigidité du verre composite. Pour le moment leur champ d’application se restreint aux faibles défauts visuels.

Correction par lentilles

Tellement discrètes qu’on a tendance à les oublier, les lentilles de contact sont utilisées majoritairement par les myopes (80% des lentilles de contact) mais aussi par les astigmates, les hypermétropes et les presbytes.

L’utilisation des lentilles prend toute son importance pour les activités sportives ou professionnelles en supprimant en partie les inconvenants du port de dispositif de correction visuelle. Toutefois le contact d’une lentille sur la cornée n’est pas dénué de risques et l’application parfois sujette aux réactions allergiques de l’œil.

Pour de plus amples informations n’hésitez pas à consulter votre ophtalmologiste traitant.

Entretien des lentilles

Des règles d’hygiène strictes sont à respecter avec ce type de correction en raison bien sûr du contact avec la cornée et le risque d’infection de cette dernière. Ne pas utiliser un produit d’entretien prévu pour un type de lentilles sur d’autres. Ex: solution pour lentilles rigides sur des souples.

Correction au laser excimer

Le laser excimer (excited : excité, Dimer: molécule) est utilisé depuis longtemps dans l’industrie (1975) mais n’est que depuis peu employé dans la chirurgie réfractive. Après des expériences sur la fiabilité et sur les effets du laser sur la cornée des animaux, son application pour la correction de la myopie vit le jour. La première utilisation à proprement dit fut bien différente de celle actuelle car son rôle se limitait à remplacer le bistouri pour la kératotomie radiaire afin de diminuer les traumatismes post-opératoires. L’utilisation ophtalmologique fut véritablement réalisée en 1986 et le premier oeil fut traité en 1987.

Le laser excimer utilise un mélange de fluor et d’un gaz rare , l’argon. Son utilisation permet de ne pas avoir de contact entre l’instrument et la cornée, avantage certain contre une infection. L’émission d’un rayon dans le spectre de l’ultra violet à pour conséquence de séparer les molécules d’où une vaporisation d’une pellicule de cornée à chaque impact (environ 0,25 µm). La finesse des pellicules de cornée vaporisées est la raison de la précision de correction du laser Excimer.

Cornée
Disque transparent enchâssé dans la sclérotique, qui forme la partie antérieure de la face externe du globe oculaire. Elle est composée de cinq couches: la couche épithéliale, la membrane élastique antérieure (membrane de bowman ou de Reichert), la couche de substance propre, la couche basale postérieure (membrane de Descemet ou de Demours) et la couche endothéliale.

Anatomie oeil