Le glaucome

Le glaucome chronique est une maladie assez fréquente (1 à 2% de la population en France métropolitaine), touchant surtout les adultes après l’âge de 40 ans, mais pouvant également survenir chez l’enfant ou l’adulte jeune.

Il s’agit d’une maladie grave de la vision, entraînant une destruction lente du nerf optique qui détériore insidieusement le champ visuel, avec menace de cécité en l’absence de traitement.
Il ne s’accompagne d’aucune douleur et la vision des détails peut se conserver durant de longues années, c’est pourquoi il est impossible de savoir si l’on est atteint d’un glaucome débutant. Seul un examen pratiqué par un ophtalmologiste peut révéler la présence de cette maladie .

Les causes exactes du glaucome ne sont pas encore parfaitement connues. Il existe des facteurs génétiques certains (la descendance de patients glaucomateux est plus à risque de la développer par la suite).

Parmi les facteurs de risque, l’existence d’une pression trop élevée dans œil est de loin la plus fréquente et la plus importante

Le dépistage du glaucome

L’ophtalmologiste dépiste le glaucome par la prise de la pression intra-oculaire et l’examen du nerf optique, qui révèle des altérations en cas de glaucome avéré. Si des anomalies sont dépistées , l’ophtalmologiste fera pratiquer un champ visuel automatisé pour rechercher une amputation débutante de celui-ci. 

Par la suite, ces champs visuels seront répétés pour permettre de savoir si le glaucome continue d’évoluer ou si le traitement est efficace. Dans ce cas, la maladie est stabilisée, mais non guérie : le fait de suspendre le traitement permet à la dégradation progressive du nerf optique de reprendre.

Glaucome à angle fermé

Glaucome : effets des collyres

L'iridotomie périphérique au laser

La trabéculectomie au laser

Glaucome : drain trabéculaire